Rappel de mon horaire en France pour les Internationaux...thanks!

COMMENT UTILISER CE BLOG ?

Coaching Global avec Franck Martini (Sport de haut niveau).


Rafraîchir le blog en cliquant sur le titre...


TOUTES LES INFOS SUR LE SITE:

Translate

Sommaire : cliquez sur le thème choisi ou consultez à gauche le blog Médias.

Détails des articles relatifs au coaching de Franck Martini:

Les articles sont disposés de manière linéaire, en descendant.

"cliquez sur un thème" (ci-dessous) pour accéder directement à un article.


Pensez à cliquer en bas sur «messages plus anciens» pour visualiser progressivement tout le blog:



TOUTES MES PUBLICATIONS:

Retrouvez une partie conséquente de mes articles, plannings, photos, interviews ainsi que mes textes publiés dans la presse et sur le web, en cliquant sur le lien. Une partie limitée malheureusement de ce que j'ai publié est actuellement présenté sur le blog suivant :

http://racecoach.blogspot.com


Ne pas rater au bas du blog, le TOP 10 de mes plus grands lecteurs...:)

Nombre total de pages vues sur Coachglobal:

La vie est une lutte. Accepte-le !...

LA PASSION, A MUERTE...
Jonathan Veyrunes
jusqu'à l'alternative...

John, lors de son Alternative...



John à la muletta, en tenue de festival...
La lidia vécue du callejon...forcément stressante.

« La vie est une lutte. Accepte-le !... ». Ces mots de Sœur Emmanuelle résonnent encore à mon oreille. Quelle vérité, crue et dure ! Et quel réalisme ! Loin des incantations béates et mièvres… La vie est un combat. C'est vrai. De tous les jours. Même si la vie est belle, et qu'elle est le bien le plus précieux.
Mais la préserver, et la densifier reste une lutte permanente. Pour tous. Même si certains doivent plus serrer les dents que d'autres. Nous n'y coupons pas. Chacun de nous, lutte avec ou contre ses propres démons qui restent accrochés depuis l'enfance à nos basques et qui ont structurés une partie de notre "être au monde".


C’est le cas aussi pour Jonathan Veyrunes, un des plus jeunes Matadors français avec lequel je collabore. Ses rêves de vie gravitent autour d’une identité personnelle : réussir dans l’arène. Etre ce qu’il a rêvé d’être, ou n’être rien. Pour cela, il a tout plaqué : des études de psychologie, un confort douillet, une profession toute tracée en reprenant le bar Sévillan de son père à Nîmes, et même une vie amoureuse qu’il met entre parenthèses pour rejoindre ses rêves en Espagne. Exilé plusieurs mois dans l’année, il vit à Séville et passe le plus clair de son temps à s’entraîner, à travailler aux champs, avec les taureaux et à tienter dans les plus grands élevages. Car l'expérience face à l'animal ne s'acquiert pas dans les livres. Il faut avoir les moyens financiers ou des soutiens de poids pour poursuivre la route. C’est Victor Mendez, le Maestro portugais qui a été touché par sa motivation, qui l’a invité et le conseille désormais en tauromachie.

Nous avons travaillé avec Jonathan, sur la préparation physique à partir de ses caractéristiques morphologiques (il est très grand, fin et longiligne, possède des cuisses très musclées). Pour cela nous avons mis au point des exercices qui ne participaient pas au développement du volume (isométrie, travail de chaînes musculaires gainées, pliométrie des appuis, résistance, endurance). Nous avons même travaillé sur des exercices de combativité en boxe aux « paos » afin de canaliser et de mieux gérer les affects propres au combat. Jonathan est capable de se motiver seul et de supporter des charges de travail dans un total isolement. Sans avoir quelqu’un qui le guide forcément ou qui l’encourage.
Pour compenser un problème de genou lié à un accident en piste avec un taureau (percussion latérale en appui), il été obligé de supprimer le travail avec charge ou gilet lesté, ainsi que les fractionnés de course. A force de tester ce qui lui convient le mieux, il a donc opté pour un entrainement à base de marche rapide quotidien, (comme nous l’avons fait en résistance avec Amar Mehdi), mais de plusieurs heures (2 à 4h/jour). Ce travail rigidifie les chaînes musculaires, stimule la densité et la coordination et permet, aussi étonnant que cela puisse paraître, de le rendre plus fort ! C’est ce que ressent Jonathan, et ce qui le place dans des dispositions plus motivantes pour lui. Les appuis sont plus solides et plus « transmissifs » au reste du corps. Un exemple d'indépendance réflexive positive et intéressante!...



Je garde un souvenir ému de son Doctorat, alors qu'il devenait Matador, face au plus gros taureau presenté à Nîmes en Alternative (620 kg), de son calme, et de sa vuelta avec une oreille.
Une expérience forte avec un garçon sincère, qui est à l’origine d’un des personnages de mon roman (cf. "Un coup d'épée dans l'azur" Lacour éditions, Nîmes, 2010).


Suerte Torero !
Et que tu puisses accrocher ton étoile…

(interview de John sur Une à Nîmes Janvier 2011: http://fr.calameo.com/read/0002715096b631ed86d75 ).

Au mythique Impérator, avec le Maestro pendant la Féria de Nîmes...

Légende: en haut, Jonathan en piste (corrida de Fourques) , au paos en boxe avec Franck Martini, travail exentro-isométrique (saut en contrebas et fixation avec charge de 20kg), et pliométrie en rotation sautée au banc, photos Sportserveur, à droite John en couverture de Plazza.



Vergèze 2009:avec un petit vent dangereux qui fait trop bouger la cape devant le taureau...

Vergèze 2009: Jonathan VEYRUNES


Juan Tibo, Tomas Campuzano, Jonathan Veyrunes - juin 2009

Le matador Jonathan Veyrunes, Fanny, Nat et Franck Martini, Séville, bords du Guadalquivir, été 2011.








Ce n'est pas fini !

Cliquez......sur "Messages plus anciens" dans le coin droit juste au dessus de cette phrase, afin de consulter les articles précédents.