Rappel de mon horaire en France pour les Internationaux...thanks!

COMMENT UTILISER CE BLOG ?

Coaching Global avec Franck Martini (Sport de haut niveau).


Rafraîchir le blog en cliquant sur le titre...


TOUTES LES INFOS SUR LE SITE:

Translate

Sommaire : cliquez sur le thème choisi ou consultez à gauche le blog Médias.

Détails des articles relatifs au coaching de Franck Martini:

Les articles sont disposés de manière linéaire, en descendant.

"cliquez sur un thème" (ci-dessous) pour accéder directement à un article.


Pensez à cliquer en bas sur «messages plus anciens» pour visualiser progressivement tout le blog:



TOUTES MES PUBLICATIONS:

Retrouvez une partie conséquente de mes articles, plannings, photos, interviews ainsi que mes textes publiés dans la presse et sur le web, en cliquant sur le lien. Une partie limitée malheureusement de ce que j'ai publié est actuellement présenté sur le blog suivant :

http://racecoach.blogspot.com


Ne pas rater au bas du blog, le TOP 10 de mes plus grands lecteurs...:)

Nombre total de pages vues sur Coachglobal:

Un chemin de croix illuminé...Coaching physique Julien Miletto.

Il y a quelques années, j’ai fait un rêve effrayant. J’étais dans une arène, derrière le callejon, la barrière rouge de bois qui protège les hommes pendant les corridas, et je voyais comme suspendu au dessus de lui, un torero se faire étriller par une bête noire et monstrueuse. Je suis athée et non superstitieux, mais la réalité de la scène m’a poursuivi dans mes pensées très longtemps. La première corrida à laquelle j’ai laquelle j’ai assisté ensuite ne m’a pas convaincue, car j’ai observé le taureau comme un être vivant qui souffre et qui tente de s’extraire d’une situation cauchemardesque…
Beaucoup plus tard, lors d’un repas, je rencontre l’ancien torero Patrick Varin qui a pris en main la formation d’un jeune novillero nîmois, Julien Miletto.

Nous échangeons, et il me demande de l’aider dans la formation du futur matador dont il pressent les possibilités. Rendez-vous est pris lors d’une corrida privée afin d’observer le comportement du jeune homme. Je filme, je lui installe un cardio et j’effectue les mesures d’espace (en profondeur et en largeur).


L’opposition est féroce et sanglante. Le manque de lucidité avec la fatigue, illustre très bien le danger pour le jeune homme qui est décidemment très fébrile. Je reste très circonspect. Mais les données recueillies sont étonnantes : les déplacements sont réduits dans l'espace (700 à 800m), courbes et en terme de temps passé, à 96% orientés vers l’arrière, ou statiques. Les contactions musculaires sont fondamentalement isométriques, et concentriques dans le travail à la cape. Aux armes, on observe de l’excentrique couplé avec du concentrique en situation d’évitement. Bref, très peu de travail pliométrique comme on le relève généralement en sport. Chose plus étonnante, Julien maintient une fréquence cardiaque de 184 sur 20mn, avec des pointes à 214, dont 200 avant de donner la mort. La lucidité est forcément affectée par la contraction systématique de grandes parties du corps et de la cage thoracique, même si les facteurs affectifs brouillent aussi les pistes. Le danger est là : il faut développer la capacité à rester le plus possible maître de ses choix.

Durant neuf mois, nous allons travailler au Mas d’Auzières, chez Vincent, l’ami de Julien. Musculation, cardio, étirements, travail de fractionnés dans les arènes, en colline, sur plat, tirages de charge en déplacement, statique puis pliométrie aux bancs, descentes excentriques… Le jeune novillero encaisse des charges de travail énormes, avec une application et un sérieux étonnants. Le groupe se resserre avec le départ de Patrick Varin. Julien sait qu’il ne peut compter que sur lui, même si ses proches le soutiennent à chaque instant.
Première corrida, premiers trophées. Je retiens la violence des charges des bêtes impressionnantes et surtout le courage des toreros. Et celui de Julien. Réel. Affolant parfois. A genoux devant la bête à Nîmes, revenant d’une voltereta à Céret dans une lidia dantesque. Et la lividité de Vincent, son ami, avant chaque corrida. Il progresse et reprend ses marques. Il travaille seul à la cape chaque jour et remonte la pente. Avant son alternative avec le n°1 de l'Escalafon, El Juli, dans des arènes combles, il hésitera à effectuer un difficile travail de maîtrise psychologique et mentale et de visualisation que je lui proposais. Cela lui coutera, je le pense, ses deux trophées. Mais démarrer du plus bas et se retrouver quelques mois plus tard avec le meilleur spécialiste mondial au milieu d'une arène de près de 20 000 personnes, c’est déjà réussir un pari inespéré. Nous lui avons demandé déjà beaucoup. Mais il en voulait aussi beaucoup.
Contrat rempli. Nos routes se séparent.
Je garde en moi, le soulagement profond de ne pas avoir attrapé son virus. Celui qui vous laisse les jambes coupés avant de rentrer au Paséo en sentant la mort ou l’accident toujours possibles, et qui rôdent ensemble, autour du sable des arènes.
Je garde l’image d’un jeune homme simple et sincère mais qui devra se faire violence pour naviguer dans un monde impitoyable et fermé.

Et celle aussi de ses parents, les cœurs noués et les tripes broyées, alors qu’il entre en piste…
Un chemin de croix pour tous.

Illuminé certes. Mais un chemin de croix...

Je me suis, depuis, libéré de mon rêve.








Le matador Julien Miletto et Franck Martini, à l'hôtel, quelques minutes avant le départ pour une corrida, Julien concluant un "petcho" main gauche, et quelques clichés de l'entraînement pliométrique mono-jambe aux tabourets, et en bas, en puissance de sprint en tirage de charge (20kg), enchaîné au tirage arrière (rééquilibrage) . Lieu: Mas d'Auzières, chez les "Fare". Ci contre, en vedette de Corrida pour son Alternative à Nîmes. En bas, Saint Gilles, Août 2007 : le danger, omniprésent...


Tendido Sud N°249 25/05/11 - TV SUD par TVSud


TENDIDO SUD INTEGRAL Mercredi 22 février 2012 par TVSud
Rétrospective de la carrière du jeune torrero qui reconnait, à son grand regret, n'avoir pas eu les capacités morales pour tenir le choc chaque après midi devant le taureau. Le même travail mental que je lui avait proposé et qu'il n'avait pas voulu faire à une semaine de son alternative.
Il l'a payé cher en sacrifiant une carrière et le temps de ceux qui se sont investis pour lui.
Faut écouter humblement les spécialistes...
Toujours.
;)

Ce n'est pas fini !

Cliquez......sur "Messages plus anciens" dans le coin droit juste au dessus de cette phrase, afin de consulter les articles précédents.